Le PTB se mobilise contre la fermeture du restaurant social Côté jardin à Dampremy

Retour sur l'action du 7 mars du PTB à Dampremy pour demander la réouverture du restaurant social Côté Jardin : beaucoup d'habitants et d'usagers sont venus manifester leur désaccord, soutenus par des associations damrémoises. Tout disparaît à Dampremy, nous n'acceptons pas qu'il en aille de même avec le restaurant social. Nous avons besoin de plus de cohésion sociale, de solidarité et d'entraide ! 

Le restaurant social de Dampremy a ouvert ses portes il y a 22 ans.

Des travaux de remises aux normes pour l'AFSCA s'imposaient dans les lieux. Rien de plus normal après autant d'années. Les normes en vigueur évoluent pour la sécurité alimentaire est c'est une bonne chose. Jamais la fermeture du restaurant fut évoqué, les investissements nécessaires étaient connus depuis 2015, pourquoi n'ont-ils pas été prévus au budget dès 2016 ?
La tristesse est grande chez beaucoup de gens quand ils ont appris la fermeture fin 2016 . Beaucoup de personnes  fréquentent ce lieu depuis des nombreuses années. Tout le monde savait qu’une fermeture pour remise aux normes était dans l’air, mais rien ne laissait présager une fermeture définitive. D'autant plus que le restaurant connaît un beau succès de fréquentation (près de 90 assiettes par jour) et que le personnel en place est motivé. Pourquoi dès lors fermer ?

le PTB a organisé une distribution de soupe populaire devant le restaurant social fermé. Plus de 40 personnes dont énormément d'habitués du restaurant social se sont présentées. Ils sont animés par le sentiment d’abandon de la ville. A coté jardin les gens pouvait non seulement manger un repas de qualité et pas cher , mais surtout et tout le monde est unanime à Côté Jardin on y faisait plus que manger, un lieu convivial dans lequel on fêtait des anniversaires, où on brisait la solitude. Par son accès avec le métro et les places de parking disponibles des gens bien au-delà de Dampremy s'y retrouvaient régulièrement et animaient ainsi ce petit quartier.
Inutile de rappeler qu'au moment où la « malbouffe » menace réellement la santé publique des telles initiatives sont plus que nécessaire.

Au vu de tous ses arguments, on ne peut pas comprendre cette fermeture si ce n’est que la volonté de faire des économies.  Une économie de 73.500 € /an sur un budget global qui atteigne les 200 million d’euros par an.
Mais est-il possible de mettre un chiffre à ce que nous gagnons avec ce restaurant en termes de santé publique et  de vivre ensemble. Il est dommage que la majorité ne tire pas les conclusions de sa politique du passé. Trop de services proche du citoyen ont disparu , trop souvent on a fermé pour vite faire des économies, je pense ici aux piscines de Marchienne et Gilly , aux maisons de quartier  etcetera …  Chaque fois on laisse derrière des bâtiments dégradées et une population qui se sent abandonné, des services et des activités en moins pour les gens.  Il est regrettable  de voir que vous semblez encore et toujours préférer les économies à court terme.  

À Dampremy, tous les services disparaissent petit-à-petit : l’antenne communale, le bureau de police et de poste, les commerces de proximité et maintenant le restaurant social… Les habitants veulent retrouver un tissu social et une commune agréable et vivante. 

La majorité actuelle est parfois critiquée pour sa politique du 'tout au centre-ville', n'est-il dès lors pas temps d'écouter ses citoyens et de reconsidérer la remise aux normes et la réouverture du Côté jardin ?


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt à remplir cette enquête?