Ce n’est pas le programme du PTB qui est impayable pour les carolos, c’est la politique de la majorité PS-MR-CDH

Paul Magnette prétend, depuis maintenant quelques semaines et à grand coup de publicités sponsorisées sur facebook, que le programme du PTB coûterait 2.000€ à chaque ménage carolo. Il s’agit purement et simplement d’un gros mensonge électoral. Voici quelques éléments de réponse.

D’abord Magnette est vraiment culotté, car actuellement déjà les ménages carolos voient leurs taxes augmenter (IPP, taxe poubelle, parking payant), alors que les gros investisseurs privés reçoivent quant à eux du soutien et des cadeaux de la part de la majorité PS-MR-CDH. Le PTB veut justement faire l’inverse : il veut faire contribuer les promoteurs immobiliers, les grandes entreprises et les centres commerciaux comme Rive Gauche au budget communal d’une part, et diminuer les taxes forfaitaires injustes pour les carolos de l’autre. Pour cela nous proposons une série de pistes :

1- Instaurer une taxe sur les grands centres commerciaux. Rappelons que Rive Gauche rapporte énormément et que les actionnaires ont bénéficié gracieusement de tous les investissements publics autour du site. Ils ont par la suite empoché une belle plus-value de 100 millions d’euros en revendant le centre commercial. Rien de plus normal que de faire les faire contribuer à la caisse communale.

2- Augmenter la taxe sur la force motrice et exiger la fin des exonérations de la part de la Région Wallonne. Cela permet de mettre les grandes entreprises implantées à Charleroi à contribution pour le budget communal.

3- Obliger que soit prévue la construction d’un tiers de logements sociaux dans tout nouveau projet immobilier d’ampleur. Ce qui permet de créer du logement social sans coûter d’argent à la commune.

4- Réorienter une série d’investissements et de subsides prévus vers d’autres projets. Au lieu, par exemple, de dépenser 7 millions d’euros pour une marina à Charleroi, on pourrait l’investir pour rouvrir des piscines publiques. Quand la majorité PS-MR-CDH dit que ce sont des budgets wallons réservés pour les voies d’eau, ils oublient évidemment de dire que ce sont ces trois mêmes partis qui votent les budgets wallons. Nous pouvons exiger que cet argent prévu pour les carolos aille pour des projets qui répondent aux besoins des carolos. Nous exigerons d’ailleurs aussi une augmentation du fonds des communes jusqu’à 15 %.

Rien qu’avec ces quatre pistes, il serait possible de dégager des millions d’euros d’investissement sans toucher au porte-feuille des travailleurs et des carolos. C’est en fait évidemment la base pour un projet de gauche de voir comment aller chercher de l’argent du côté du grand capital et de l’investir pour les besoins des travailleurs et des habitants. Jusqu’à un certain point, c’est possible de le faire au niveau communal. C’est incroyable que les dirigeants socialistes reprennent le discours de droite sur la soi-disant « impayabilité » de notre programme, ce discours selon lequel il n’y a finalement « pas d’alternative » à la politique libérale actuelle. Avec la calculette de Magnette, on n'aurait jamais construit la sécurité sociale …

« M. Magnette croit peut-être qu’il va gagner les élections en faisant peur aux gens avec de tels mensonges, mais il confirme en tout cas que le Parti Socialiste n’est pas prêt à se remettre en question et à défendre une politique de gauche » regrette Sofie Merckx, tête de liste PTB.

Le programme détaillé du PTB se trouve disponible pour tous ceux qui veulent le consulter ici : https://charleroi.ptb.be/programme

 

(NB : cela fait 10 jours que nous avons demandé à Paul Magnette de fournir la base de ses calculs soi-disant scientifiques, et nous n’avons évidemment toujours reçu aucune réponse. Sans doute qu’on n’en aura pas avant le 14 octobre ...)


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?