Une nouvelle majorité à Charleroi qui va appliquer d'anciennes recettes. Le PTB annonce une opposition musclée

Alors que la nouvelle majorité PS-Ecolo-Cdh était à peine en train de se mettre en place, les carolos découvraient l’élargissement du parking payant ainsi que l’attaque contre les travailleurs du service propreté de la ville. Les grands projets de prestige ainsi que les projets immobiliers de standing prévus dans le centre-ville ne sont pas remis en question. « Malheureusement comme nous l’avions senti pendant les négociations, c’est la volonté de continuité avec le projet de ville de la majorité précédente qui domine » déclare Sofie Merckx, cheffe de groupe PTB au conseil communal Carolo.

La cheffe de groupe ce matin au piquet de grève des ouvriers de la ville de Charleroi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le nouvel accord de majorité est clairement une continuité de la politique menée par l'ancien collège. On nous a présenté hier à côté de 5 anciens échevins déjà bien connus, quelques nouveaux visages. Mais nous n’avons pas entendu du nouveau sur le fond. Quelles sont les ambitions de la majorité pour le logement social ? Quel avenir pour le service public à Charleroi ? Quel plan de mobilité, à part faire payer le parking ?  » se demande Sofie Merckx.

 

«  Concernant la politique du logement, nous avons appris la construction d'un projet de luxe au Quai Verlaine : des appartements de standing avec une piscine privative, à deux pas de la future marina. Ce genre de projet est en contradiction avec les besoins des Carolos. Avec le PTB, nous voulons mettre des exigences à la construction de ce type de logement et imposer un tiers de logements publics. Le PS n'a pas voulu changer de cap et continue son projet libéral. Il a donc cherché des partenaires plus commodes qui se plieraient à sa vision »

 

« La majorité soi-disant progressiste a déjà une grève du personnel de la ville sur les bras alors qu'elle est à peine installée. C’est bien la preuve qu’elle continue son projet de démantèlement du service public. De plus en plus de fonctions sont sous-traitées et le personnel de l'ensemble des services opérationnels est très inquiet pour l’avenir. Nous nous battrons aux côtés du personnel de la ville pour un service public fort et de qualité » explique Sofie Merckx.

 

Pour un parti de gauche comme le PTB, le nouveau pacte de majorité, ainsi que les premières évolutions visibles, sont inacceptables. Le PTB annonce une opposition forte : «Nous continuerons à nous battre comme nous l’avons fait dans la campagne et depuis des années pour le droit au logement, contre le parking payant, pour des alternatives sociales et durables au niveau de la mobilité ainsi que pour le respect des travailleurs et l'investissement dans les services communaux. Nous nous battrons aussi pour que les habitants de cette ville soient entendus par la nouvelle majorité, qui sont surtout à l'écoute des promoteurs privés. Magnette dit que sa nouvelle majorité est soi-disant progressiste, mais dans les faits elle continue avec le même projet de ville libéral. Charleroi a besoin d’un changement de cap, pas d’une petite couche de vernis vert ou social. Si ces partis n’entendent pas d’eux-mêmes le signal des électeurs, nous nous mobiliserons avec les carolos pour les obliger à l’entendre » conclut Sofie Merckx.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?