Prêt à agir?

Dernières mises à jour

Il faut en finir avec les élus grassement rémunérés

Le PTB s’est étonné, à la lecture des rapports 2017 de rémunération de différentes intercommunales reçus récemment, de la hauteur de celles-ci pour une série d’échevins en exercice actuellement. En plus de leur salaire d’environ 100.000€ brut par an, plusieurs échevins carolos ont reçu des « extras » qui vont de 14.000 jusqu’à 35.000€ brut par an de manière fixe. « Pour le PTB c’est essentiel que les représentants politiques vivent beaucoup plus en phase avec les gens qu’ils prétendent représenter explique Sofie Merckx, conseillère communale et tête de liste du PTB à Charleroi ». Aujourd’hui ce n’est pas le cas. Le bourgmestre et les échevins vivent avec des salaires qui sont 3 à quasi 4 fois supérieurs au salaire médian en Belgique. « C’est pourquoi nous demandons non seulement la fin des « extras » et de ces mandats grassement rémunérés, mais aussi la diminution du salaire du bourgmestre et des échevins dans les grandes villes » ajoute Sofie Merckx.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?