Grace à vous, le PTB fait une percée à Charleroi !

Le PTB a réalisé une formidable percée à Charleroi lors des élections communales. Après 6 ans avec une seule conseillère, un score historique de 15,7% des voix permet au PTB d'envoyer 9 rebelles aux grand cœurs représenter la gauche authentique au conseil communal. Sofie Merckx, conseillère sortante et tête de liste PTB, a de plus réalisé le deuxième score en terme de voix de préférence. 

 

Ce résultat aurait été impossible à atteindre sans un très large soutien. « C'est tous ensemble que nous avons fait une telle avancée, explique Sofie Merkx. Rien n'aurait été possible sans toutes les personnes qui ont consacré un coin de fenêtre pour y mettre une affiche, un peu de leur temps, de leur énergie ou de leur argent durant cette campagne. Le PTB n'a pas les moyens des partis traditionnels et n'est capable de rien sans ses militants, ses membres et les dizaines de volontaires qui s'investissent quotidiennement. C'est avant tout ces gens qui ont fait la campagne et qui ont arraché ce score ».

Un score qui constitue un signal très clair adressé aux partis traditionnels. « Les carolos ont exprimé un vote de rupture par rapport aux politiques du passé, estime la conseillère PTB. Il faut complètement changer de projet pour la ville de Charleroi. Le droit au logement doit être garanti via un contrôle des loyers, la construction de logements publics et l'obligation pour les promoteurs immobiliers de construire minimum 30% de logements sociaux dans leurs projets. Une mobilité de qualité doit être mise en place, notamment via des transports en commun gratuits pour tous. Il faut mettre fin l'austérité et engager du personnel communal afin d'améliorer les conditions de travail et de garantir un service de qualité pour les citoyens. Une révolution éthique doit être opérée dans notre système politique, avec la diminution des salaires des mandataires, un bureau d'éthique et plus de transparence. Et, puisque Paul Magnette aime bien parler de financement, il faut arrêter de jeter l'argent du contribuable par les fenêtres avec ces projets de luxe et de prestige. Le budget d'investissements doit être réorienté pour répondre aux besoins des gens ». 

Mais notre force va bien au-delà des urnes. « Avec le PTB, on n'a jamais dit votez pour nous et on « arrange » ça, rappelle Sofie Merckx. Pour gagner une société qui met les besoins des gens au centre, et non le profit, nous devons surtout être capables d'organiser un véritable rapport de force sur le terrain, dans les quartiers et sur les lieux de travail ». Nous avons besoin de vous, le PTB n'est rien sans ses membres. N'hésitez pas à vous affilier et/ou à rejoindre un de nos groupes de base !

Nous n'avons pas les moyens gigantesques des partis traditionnels, et nous ne voulons pas dépendre des subsides publics pour continuer à agir. C'est pourquoi nous avons, à l'occasion de ces élections, réalisé une vaste campagne de soutien financier. Nous n'avons pas encore totalement atteint les objectifs, donc même un petit montant nous aiderait beaucoup ! Aidez le PTB en faisant un don.

En savoir plus :

Le bilan des élections communales par Peter Mertens, président du PTB

Le PTB perce dans toutes les villes du pays 

PTB le champion des dons 

Le PTB est-il prêt à gouverner ? 

 


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?