Van Cau : encore une affaire où un dirigeant socialiste confond intérêt public avec intérêt personnel

La presse a révélé que le président de l’Olympic de Charleroi a utilisé les fichiers du club et sa fonction pour faire la campagne de l’échevin des Sports et troisième candidat sur la liste communale du PS, Philippe Van Cauwenberghe, en envoyant notamment un e-mail à tous les parents des jeunes inscrits au club. La section carolo du PTB estime qu’il s’agit là d’un conflit d’intérêts et exige que le bourgmestre prenne des mesures pour en finir avec ce type de pratiques. 

Photo : Best Picko/Flickr

C’est aussi la justification de l’échevin concerné qui surprend. Celui-ci juge manifestement que la démarche est normale en déclarant : « j’ai beaucoup aidé l’Olympic sur cette dernière mandature, même en dehors de mon rôle d’échevin en utilisant mon carnet d’adresses personnel ». 

« Le conflit d’intérêts ici nous paraît clair, explique Sofie Merckx, conseillère communale du PTB à Charleroi. Il est évident que la fonction d’un échevin des Sports est de soutenir les clubs locaux au nom des pouvoirs publics. Mais il ne peut en retirer aucun profit personnel ni défendre que cela justifie que le fichier des clubs soit mis au service de sa campagne électorale. Et que veut réellement dire M. Van Cauwenberghe quand il parle de l’utilisation de son carnet d’adresses personnel ? »

« C’est le retour des vieilles pratiques du PS, poursuit la tête de liste du parti de gauche. Ce n’est pas la première fois ces derniers mois que de tels problèmes apparaissent dans le chef de dirigeants socialistes qui confondent défense de l’intérêt public et de leur propre intérêt personnel. On l’a vu encore récemment avec l’affaire du secrétariat d’Hicham Imane à la Sambrienne ou avec les malversations survenues à l’ISPPC. Ces pratiques se transmettent manifestement de génération en génération ». 

Sofie Merckx estime que le bourgmestre Paul Magnette doit prendre ses responsabilités et des mesures pour mettre fin à ce type de pratiques. « Mr Magnette a supprimé le Bureau d’éthique et de déontologie à Charleroi. Nous revendiquons au contraire la nécessité d’un tel Bureau de la transparence et d’éthique indépendant chargé de contrôler la bonne gestion des deniers publics de la ville, de lutter contre la corruption et d’empêcher tout conflit d’intérêts dans la gestion de la Ville. C’est d’ailleurs un point de notre programme communal. Il y a aussi lieu de saisir immédiatement la ministre des pouvoirs locaux pour déterminer s’il y a bien conflit d’intérêts et pour déterminer les sanctions éventuelles qui doivent être prises à l’encontre de M. Van Cauwenberghe ».

La conseillère communale du PTB demande aussi que le bourgmestre se positionne sur ce dossier et se prononce sur le soutien ou pas de la Ville à son échevin. Enfin, selon Mme Merckx, il y a lieu d’entendre M. Van Cauwenberghe sur le sujet au prochain conseil communal.


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Jacques Lechien
    a commenté 2018-08-03 22:51:00 +0200
    Surtout que les petit club sont as la peine venez nous rendre visite le 1o août impasse des hayete as roux as 18hr 30

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?