Visite de solidarité avec les travailleurs de Ryanair en grève

Une délégation du PTB a rendu une visite de solidarité aux travailleurs de Ryanair en grève ces 25 et 26 juillet. Une grève historique et internationale. Les témoignages des membres du personnel sont parfois invraisembables. Et vous comprendrez pourquoi ils apparaissent de dos sur les photos...

Photo Sofie Merckx
La conseillère communale PTB de Charleroi Sofie Merckx raconte sa visite de solidarité : 

« A l'arrivée très vite les employés nous expliquent leur vécu : 

Un jeune homme engagé depuis 3 mois a eu 0 € de salaire. Ryanair paie le salaire sur un compte Irlandais et le jeune issu d’un autre pays a toutes les difficultés du monde pour ses papiers. 

Une dame habite à Charleroi depuis 15 ans. Impossible de contracter un prêt à la banque pour acheter voiture ou maison étant payée sur un compte Irlandais.

Les jeunes doivent payer leur formation de leur poche ce qui leur laisse 600€ pour (sur)vivre.

Tout cela avec la complicité de l'Europe et de nos autorités locales ! »

[Lire la suite après la photo]

Dorian, membre du PTB à Charleroi, accompagnait Sofie. Il raconte : « Ils nous ont expliqué que leurs conditions de travail étaient déplorables. Par exemple, ils ne bénéficient pas de congé maladie.. Quand ils s'adressent en Irlande, on les renvoie en Belgique. Quand ils s'adressent en Belgique, on les renvoie en Irlande. S'ils sont malades une semaine, ils n'auront le droit à rien... Même chose, pour les accidents de travail, ils ne sont absolument pas assurés !

Une femme depuis quelques années dans la boîte nous explique :

En 15 ans, elle a pu fêter Noël 4 fois chez elle.

Après 15 ans, elle touche 23.000€ brut par an. Les employés doivent payer leurs formations. La première année, il leur demande de suivre pour 3000€ de formation. Impossible pour ces travailleurs de s'acheter une voiture, une maison en Belgique. Ben oui, leur compte est irlandais donc les banques ne veulent pas leur prêter d'argent. Ses jeunes collègues commencent à 950€ net par mois.

Pour finir, en 15 ans, elle a pu fêter Noël 4 fois chez elle. Elle prie en plus chaque jour pour ne pas avoir de soucis familiaux. Si un membre de sa famille direct en Espagne décède, elle aura le droit à deux jours. Ça lui met un jour pour aller là-bas et un jour pour revenir.

Dorian explique aussi pourquoi les travailleurs sont de dos sur les photos : « Nous avons fait une photo de groupe. Les employés ne souhaitant pas apparaître sur les caméras devaient se mettre de dos... Beaucoup d'eux sont terrifiés par Ryanair... »

Comme ils l’expliquent : « Ryanair Must Change ». Le PTB exprime sa solidarité avec les travailleurs de Ryanair et leurs revendicatons. Pour en savoir plus, lire l’article suivant : Low cost, low jobs | Les syndicats et les travailleurs de Ryanair exigent 3 x RESPECT.

Sofie Merckx (PTB) avec les travailleurs de Ryanair.

Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?